Rechercher

Le plaisir au travail : de la gestion des compétences au management des appétences

Mis à jour : 25 août 2019

« Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie »



Après l’amélioration des conditions de travail, la prévention des risques psychosociaux et le développement du bonheur au travail, voici venu le temps du plaisir au travail. Mais peut-on manager le plaisir ? Qui est responsable et comment s’y prend-on ?

Si je vous dis plaisir, à quoi pensez-vous ? Dans notre pays, la plupart des personnes associent le mot plaisir à une bonne bouffe, aux rapports charnels, aux loisirs mais très rarement au travail. Plutôt dommage quand on sait qu’on y consacre environ 66.000 heures de sa vie, ne pensez-vous pas ?

Tout le monde s’accorde à dire qu’un salarié qui éprouve du plaisir dans son travail, sera non seulement plus épanoui mais aussi plus performant. Entreprises, organisations syndicales et salariés ont par conséquent tout à gagner à définir une stratégie en ce sens. Mais est-ce le cas ? Pas vraiment car, si presque 80% des salariés français se disent heureux au travail, ils ne sont plus que 20% à déclarer éprouver du plaisir. Surprenant ?

Loin de là puisque bonheur et plaisir sont des ressentis très différents, voire opposés.

En quoi bonheur et plaisir au travail sont-ils différents ?


29 vues